Pourquoi une origine ethnique peut ne pas apparaître dans votre ADN (et comment en trouver la preuve quand même)

Pourquoi une origine ethnique peut ne pas apparaître dans votre ADN (et comment en trouver la preuve quand même)

La plupart des utilisateurs savent déjà à quoi s’attendre lorsqu’ils font un test ADN MyHeritage, et pour beaucoup d’entre eux, au moins une partie de leurs résultats confirment ce qu’ils savaient déjà sur leur famille.

Pour d’autres, il peut y avoir des surprises.

Dans certains cas, une personne peut être absolument sûre à 100% d’avoir un ancêtre d’un certain groupe ethnique, et être déconcertée en découvrant que cette origine ethnique n’apparaît pas du tout dans ses gènes.

Comment cela peut arriver ?

Il y a deux raisons principales pour lesquelles un ADN attendu pourrait ne pas apparaître dans vos résultats :

Des frontières floues

MyHeritage calcule les estimations ethniques en comparant votre ADN à celui des 5000 participants au projet des Populations Fondatrices, dont les arbres généalogiques montrent une ascendance cohérente de la même région ou origine ethnique remontant sur plusieurs générations.

Historiquement parlant, les groupes ethniques provenaient d’une région géographique spécifique et puisaient dans l’ensemble génétique local. Autrefois, les gens ne se déplaçaient pas autant qu’aujourd’hui, car les voyages étaient difficiles et dangereux. La plupart des gens sont nés, ont grandi, ont eu des enfants et sont morts au même endroit que leurs propres parents et grands-parents, et il en va de même pour leurs enfants. Au fil des générations, une corrélation s’est développée entre des séquences d’ADN spécifiques et divers emplacements géographiques.

Certains groupes ethniques remontent à environ 2000 ans, selon le degré d’isolement de cette population. Au cours de l’histoire, les frontières et les populations des pays ont constamment changé, en particulier dans les régions qui ont connu de nombreuses guerres. Pour cette raison, il est plus précis de classer les groupes ethniques par région plutôt que par pays.

Malgré le fait que la plupart des gens sont restés au même endroit la plupart de leur vie, il y avait un certain niveau de mobilité et la similitude génétique s’est propagée aux régions voisines. C’est pourquoi certaines régions ethniques ont des frontières qui se chevauchent. Certains groupes ethniques ont un ADN très similaire en raison de la proximité géographique, des modèles de migration et des relations interculturelles.

Pour cette raison, vous pourriez recevoir une estimation de l’appartenance ethnique d’une région voisine plutôt que celle que vous attendiez.

Le hasard du tirage au sort

Chaque être humain reçoit un mélange aléatoire d’ADN de ses parents : 50% de la mère et 50% du père. En raison de la sélection aléatoire, une personne n’héritera pas nécessairement de 50% de l’origine ethnique de chacun des parents. Par exemple, si votre père est à 50% anglais et à 50% ibérique, vous pourriez hériter de 50% d’origine ethnique anglaise, tandis que votre frère hérite de 25% d’anglais et de 25% d’ibérique. Vous avez tous les deux un héritage ibérique, mais votre frère a peut-être hérité de l’ADN associé à cette origine ethnique alors que ce n’est pas votre cas.

Si l’origine ethnique manquante provient d’un grand-parent, il y a encore plus de chances qu’elle soit « cachée » dans les gènes d’un petit-enfant.

Où trouver votre origine ethnique manquante

Heureusement, MyHeritage offre un moyen très simple de trouver des preuves de cette origine ethnique manquante.

Passez votre curseur sur l’onglet « ADN » dans la barre de navigation et sélectionnez « Présentation ».


Faites défiler jusqu’à la section « Origines ethniques » et vérifiez le nombre de correspondances pour l’origine ethnique que vous vous attendiez à voir.

Dans cet exemple, l’utilisatrice s’attendait à avoir une origine ethnique écossaise et a été déçue lorsque ses résultats n’en montraient aucune. Mais quand nous regardons le nombre de ses correspondances ADN avec les origines ethniques irlandaise, écossaise et galloise, nous voyons qu’elle a presque autant de correspondances avec des personnes de cette origine ethnique qu’avec des personnes qui partagent son origine ethnique scandinave.

Cela indique qu’elle a probablement un ancêtre qui a transmis des origines ethniques irlandaise, écossaise et galloise à bon nombre de ses descendants. Elle-même n’a peut-être pas hérité de ces gènes spécifiques, mais apparemment c’est le cas de près de 8 000 de ses cousins génétiques !

URL is copied to your clipboard.