Les régions ethniques, qu’est-ce que c’est ?

Les régions ethniques, qu’est-ce que c’est ?

Les estimations de vos origines ethniques sur MyHeritage sont définies comme la répartition des régions ethniques présentes dans l’ADN qui a été transmis par vos ancêtres des deux côtés de votre famille.

MyHeritage analyse vos racines ancestrales en profondeur pour générer une répartition diversifiée des origines ethniques, calculée en pourcentage à partir de 42 origines ethniques mondiales, notamment japonaise, irlandaise, italienne et cinq origines ethniques juives : ashkénaze, séfarade, mizrahim, éthiopienne et yéménite.

Historiquement, les groupes ethniques proviennent des mêmes régions géographiques et s’inspirent d’un patrimoine génétique local. Au cours des générations précédentes, les personnes ne se déplaçaient pas autant qu’aujourd’hui. Elles ne prenaient pas l’avion pour se rendre d’un pays à un autre et ne traversaient pas souvent les océans. La plupart donnaient naissance à leurs enfants et mouraient dans la région même où elles étaient nées. Leurs enfants, à leur tour, fondaient leurs propres familles dans la même région avec d’autres personnes issues de la même population locale. Ceci a perduré pendant des générations et une corrélation a émergé entre des séquences d’ADN et des zones géographiques spécifiques. C’était particulièrement vrai pour les endroits isolés, comme l’île d’Irlande.

Pourquoi est-ce que certaines origines ethniques sont définies géographiquement et d’autres pas ?

Parfois, cette transmission endogame d’ADN n’était pas nécessairement géographique, elle pouvait être culturelle. Par exemple, la plupart des juifs (ashkénaze, séfarade, mizrahim) ou les chrétiens mennonites se sont mariés et ont eu des enfants dans leur propre communauté de génération en génération, ce qui a créé une corrélation entre certaines séquences d’ADN et des identités culturelles particulières.

Les modèles proviennent d’une compilation de sources, notamment le projet des Populations Fondatrices de MyHeritage, un des plus grands projets de ce type. Les populations fondatrices sont des groupes de personnes qui ont vécu au même endroit pendant plusieurs générations. Nous envoyons des kits ADN à des personnes sélectionnées sur base de leurs origines en tant que représentant génétique de leur région géographique.

Pourquoi les origines ethniques sont-elles classées par région et non par pays ?

Les frontières des pays évoluent au fil du temps. Les répartitions ethniques se font par région plutôt que par pays car les frontières des pays résultent d’une construction politique et évoluent dans le temps, tout particulièrement dans les régions soumises à de nombreux conflits. Il est plus précis de reconstituer un schéma génétique par région géographique dans lesquelles les personnes étaient susceptibles de se marier entre elles pendant plusieurs générations, sans s’inquiéter de savoir si cette région était appelée Roumanie une année, Hongrie la suivante et Ukraine trois ans après.

Des similarités génétiques existent au-delà des frontières. Une autre raison pour laquelle il est plus précis de prendre en compte les régions plutôt que les pays, c’est que même avant les voyages en avion, une certaine mobilité existait et des similarités génétiques se sont étendues au-delà des frontières. C’est également pour cette raison que certaines régions ethniques ont des frontières qui se chevauchent : lorsque les régions sont étendues, les frontières ne sont pas clairement délimitées, mais plutôt des estimations approximatives des limites des similarités génétiques.

URL is copied to your clipboard.